Rémunération

Le comité des ressources humaines et de la rémunération (CRHR) a la responsabilité de surveiller la politique de rémunération de Bombardier, qui récompense la création de valeur pour les actionnaires et reflète un équilibre approprié entre le rendement à court terme, à moyen terme et à long terme de la Société, ainsi que d’évaluer le rendement de ses cadres supérieurs et de fixer leur rémunération. Le CRHR examine aussi les questions de planification de la relève, fait des rapports à cet égard et formule des recommandations à l’intention du conseil.

Politique de rémunération de la Société

La politique de rémunération des membres de la haute direction de Bombardier vise à maximiser la performance globale de la Société en s’appuyant sur la performance individuelle de ses cadres supérieurs. Les objectifs généraux de la politique de rémunération sont de recruter, de maintenir en fonction et de motiver les membres de la haute direction afin d’augmenter la valeur pour les actionnaires. La politique et les pratiques de rémunération des membres de la haute direction de Bombardier visent à récompenser les membres de la haute direction en fonction de leur performance individuelle, selon un degré comparable à des postes similaires au sein de sociétés homologues. La rémunération variable est directement liée aux résultats financiers de Bombardier.

La politique de rémunération des membres de la haute direction de Bombardier met l’accent sur la rémunération globale, soit le salaire de base, les incitatifs à court terme, à moyen terme et à long terme, les régimes de retraite, les avantages sociaux et les avantages accessoires. La politique de rémunération des membres de la haute direction de Bombardier a pour objectif de positionner la rémunération globale au point médian (50e percentile) des groupes de comparaison choisis.

Lisez le rapport du comité des ressources humaines et de la rémunération