Comportements contraires à l’éthique

S’il y a un doute au sujet d’une décision qui a des implications sur le plan de l’éthique en milieu de travail, il faut se poser les questions suivantes. Si la réponse génère un malaise, c’est peut-être que l’action proposée n’est pas appropriée.

  • Cette action est-elle conforme au Code de Bombardier?
  • Cette action est-elle légale?
  • Cette action est-elle juste et honnête?
  • Comment réagiraient ma famille, mes amis et mes voisins s’ils étaient au courant?
  • Les clients et les actionnaires approuveraient-ils cette action?

Voici quelques exemples de comportements qui sont jugés contraires à l’éthique chez Bombardier :

  • Faire du harcèlement, de l’intimidation et de la victimisation dans le milieu de travail
  • Adopter un comportement discriminatoire ou une conduite verbale ou physique non sollicitée et importune envers un employé
  • Voler ou utiliser de façon abusive le temps de l’entreprise
  • Divulguer de l’information confidentielle, notamment la propriété intellectuelle, sans autorisation
  • Voler des biens appartenant à Bombardier ou à un tiers (client, fournisseur, etc.)
  • Modifier ou falsifier un document, un contrat, un registre ou une opération financière, en totalité ou en partie
  • Exercer ses fonctions avec des facultés affaiblies par toute substance susceptible d’altérer son jugement ou de nuire à l’exécution efficace et responsable de ses tâches
  • Utiliser des moyens illicites ou contraires à l’éthique pour recueillir de l’information sur la concurrence
  • Offrir ou accepter des paiements illicites sous quelque forme que ce soit
  • Ne pas respecter des obligations réglementaires ou contractuelles
  • S’approprier illicitement des biens (une note de frais abusive par exemple)
  • Exprimer des opinions au nom de Bombardier sans autorisation explicite

L’employé qui est témoin d’un des comportements susmentionnés, ou d’autres jugés contraires à l’éthique, doit signaler une infraction au moyen des ressources offertes.